Jeudi, je suis allée à Paris. Je ne dis pas ça pour fanfarroner, même si, pour moi, aller à Paris est toujours une expédition. Je sais que les parisiens, ou franciliens, ou d'autres comme mon mari qui travaille dans un quartier toujours bondé de monde  souvent cité comme "à risque", ont l'obligation de se déplacer quotidiennement, alors forcément, moi je suis une petite joueuse. Et pourtant je suis allée à Paris. J'aime regarder les gens dans le train, comme sur la plage. Mais cette fois, c'était différent. Cette petite pointe d'appréhension, un regard sur les sacs, les doudounes... et pourtant, j'ai eu une belle crise de fou rire à cause d'une dame qui négociait avec des arguments les plus farfelus et honteux qu'il soit avec le contrôleur. A force de soupirer, j'ai fini par croiser les regards, puis rire avec quelques passagers. Il faut dire que la dame, qui pensait avoir le droit à une réduc visiblement pas valable dans le TER, a tenu la jambe du contrôleur près de 20mn... Dans le métro, c'est différent. J'ai trouvé les gens plus attentifs, plus sympas, à part quelques petits détails, je n'ai pas été angoissée. Il y a même des gens qui m'ont dit merci quand je me suis poussée pour les laisser passer... et ça ne  m'est pas souvent arrivée dans métro. Sans être apeurée, je n'étais pas à l'aise. JE me suis dit que c'était tellement dommage, car c'est bien ça que cherchent les terrosristes, que la peur et le manque de confiance s'immicent dans les veines de chacun. Pour moi qui suis à 30mn en train de PAris, j'avoue que c'était un petit défi. Mais alors pourquoi? 

PArce-que j'i penser qu'il fallait avancer, qu'il fallait continuer. Qu'il ne faut pas laisser l'obscurité et la tristesse nous immobiliser. J'ai vécu accrochée au fil d'actualité pendant plusieurs jours, et j'ai encore la chance de ne connaître personne de directement touché par les horreurs de la semaine passée... Si certaines personnes auront besoin de beaucoup de temps, d'autres veulent continuer  avancer vite. C'est comme les gens qui soufffrent, ils ont besoin d'une personne debout et en forme pour les aider à se relever, il faut que des gens remontent en selle pour tirer les autres vers la lumière. J'ai donc la chance de pouvoir me dire qu'il faut continuer, alors je suis allée à Paris.

Moi qui aime les gens, les rencontres, connaître de nouvelles choses, j'ai senti combien la terreur pouvait mettre tout cela à mal. Comment un homme qui répond à son téléphone en arabe peut attirer mon attention, commet cet autre avec un énorme sac à dos noir peut me faire penser qu'il ne suffit plus de se méfier d'un bagage abandonné, comment quelqu'un qui court sur un quai peut inquiéter... alors j'ai bien fait...bien fait d'y aller.

Où suis-je allée? pas un truc extraordinaire, juste un endroit plein de gens, le PArc des Expositions de Versailles, je suis allée au salon Création et Savoir Faire.

C'est ma deuxième édition. L'année dernière j'avais adoré. Et cette année aussi. Cela m'a fait un bien fou, une bulle de bonheur, de bien être. J'ai encore rencontré des gens super sympas, qui m'ont parlé avec ferveur et bonne humeur de leur passion, de leur travail. En vrac, et j'en oublie, j'ai rencontré l'équipe de OUUF (Once Upon Une Fois) que je ne connaissais que via Facebook, mais aussi un jeune homme qui m'a super bien expliqué son stylo à créer (j'adore, je vais économiser pour en aheter un un jour), vous verrez de quoi il s'agit ici http://maypopstudio.com/fr/ . Allez jeter un oeil c'est génial. Et en plus il m'a laissé prendre leurs créations en photo, malheureusement la lumière et le téléphone portable ne leur rendent pas hommage...

IMAG4546[1]

IMAG4547[1]

IMAG4545[1]

IMAG4548[1]

J'ai aussi trouvé tout à fait charmant ce Monsieur aux paillettes! que n'ai-je pris son stand en photo, car il avait l'air d'un lutin du père Noël, avec son costume, sa barbe grise et son petit accent, il manipulait des papiers cartonnés, un stylo à colle et plongeait une cuillère à glace dans de grandes coupes de paillettes colorées pour les disposer savamment afin d'illuminer ce qu'il venait de tracer. Il avait des pailletes partout, sur lui, dans les cheveux, dans la barbe. Il était toujours agréable avec quiconque lui demandait quelque chose. Adorable.

(PFC trading)  http://www.evolutionltd.uk.com/www.evolutionltd.uk.coms/info.php?p=12

http://www.evolutionltd.uk.com/www.evolutionltd.uk.coms/info.php?p=13&pid=1294772&ack=9 

Et l'accueil toujours agréable dans tous les endroits, des gestes sympathiques (comme echanger un article compris dans un kit parceque j'ai déjà chez moi) au stand des tissus thermocollants et customisation, ou avec cette dame à qui j'ai demandé si le joli collier avait 108 perles ( Reiki inside) ou encore chez FROUFROU kit, que j'avais dejà adoré l'année dernière. Même chose chez SoapBox, freetime Box ou 3 point 3 que je salue!

J'ai aussi craqué sur un jeu de construction et d'engrenages pour mes petits pour Noël, mais je ne sais plus le nom de l'exposant non plus.... le jeu s'appelle Funny Cubes mais je n'ai pas trouvé sur le site CSF ou sur internet; mais une page Facebbok: https://www.facebook.com/FUNNY-CUBES-1003853406324415/

Le succès de ma voisine Ô Merveille, les perles, les tissus, les tatoos pailletés, la gouache solide Playcolor, les feutres magiques, la règle roulante, j'ai vraiment vu des choses ingénieuses, étonnantes, belles, féériques, astucieuses, poétiques, c'était un super moment! 

Côté atelier, j'ai eu un contre temps et je n'ai pu participer à celui de Stamping Up! mais la dame était très gentille et m'a donné le kit à faire chez moi, sans elle, dommage même.

L'atelier Mosaïque était aussi très chouette, je dois dire que la dame communique bien sa passion. JE regrette cependant que je ne puisse finir la guirlande prévue par manque de amtériel: il faut racheter de la colle et du joint, franchement pour de l'inititation c'est dommage.

Ma création:

IMAG4553[1]

 

Le projet:

IMAG4551[1]

J'ai aussi testé la poudre de métal des Frères Nordins. On a eu une petite deception car le cadre que l'on  devait recouvrir de pâte de métal était enduit d'un produit qui faisait glisser la pâte, ce qui n'était pas le cas sur les autres matériaux que l'animateur avait habituellement. Honnêtement j'ai apprécié le produit, mais il a fallu se dépécher, faire comme on pouvait, l'arrache à cause du cadre non approprié, et encore une fois, non fini car on a du mette une couche épaisse. On n'a même pas eu une malheureuse mèche de laine d'acier afin de poncer et faire apparaître le métal chez soi (à à peine 5 euros les 200g, il aurait pu en donner), j'ai donc été déçue aussi, même si le produit m'a plût, malgré la déconvenue qui n'est pas la faute de l'animateur. Je l'ai trouvé un peu stressé, répondant un peu trop du tac au tac, sans trop de patience ou de recul face à l'humour dans certains moments.... mais beaucoup d'envie qu'on aille à son stand (il aurait dû faire l'initiation là bas). Je ne sais pas si c'était pour vendre ou pour nous montrer les possibilités de son produit.... mais vraiment si j'avais été aussi tendue que lui, je lui aurais fais remarquer, mais bon, je suis plutôt du genre à faire baisser les tensions, ça ne sert à rien de s'énerver pour si peu. 

J'ai donc acheté de la laine d'acier et j'ai fini mon cadre chez moi, sachant que le projet de départ était du lisse, je ne suis pas totalement satisfaite mais ça rend bien. Je tenterais une meilleure photo si mon mari veut bien sortir son matos photo pour rendre l'aspect métal mieux que sur cette pauvre photo...

IMAG4555[1]

IMAG4559[1]

IMAG4556[1]

IMAG4558[1]

 

J'ai donc une critique à faire au salon: les ateliers sont des ateliers de découverte et d'initiation, alors que les animateurs prévoient de terminer le projet ou de laisser de quoi terminer à la maison. L'année dernière ça avait été le cas et je trouveça mieux. Perso, il est hors de question que j'achète du joint et de la colle à mosaïque. J'ai trouvé ç asympa, mais je n'ai pas envie d'en faire chez moi..... C'est dommage, vraiment.

 

Mais voilà, dans cette période  de méfiance, de terribles nouvelles, l'échange et le partage, la futilité, l'esprit créatif et l'empathie qui régnait dans ces pavillons du PArc des exposition, c'était un vrai baume au coeur, et j'avoue que ça m'a fait un bien fou!

Le bar à mousse au chocolat (auquel j'ai résisté), les saucissons, les patisseries, le chocolat ( La dame du comptoir du caco au village de Noël était aussi très chouette!), la patisserie créative, vraiment, si ma carte bleue n'avait pas crié, j'aurais pu passer ma journée et mon salaire à tester de nouvelles choses, et c'est pour ça que j'aime ce salon, même si je sais que c'est honéreux pour les exposants et que j'ai la chance d'avoir gagné une place gratuite ( et d'en avoir offert à des personnes qui faisaient la queue aux caisses), c'est un moment assez formidable. A l'heure où on peut regretter que les relations se "virtuellisent", ce n'est pas négligeable...

A l'année prochaine donc!